[Comparatif] Test et avis de la meilleure trottinette électrique en 2019

[Comparatif] Test et avis de la meilleure trottinette électrique en 2019

Depuis qu’elle est mise sur le marché, la trottinette électrique n’a mis que quelques mois pour connaître un essor fulgurant. Elle a le vent en poupe en raison de sa praticité pour se déplacer au quotidien. Cependant, ce type de véhicule n’est pas le genre de produit que l’on peut acquérir sur un coup de tête. Il faut y avoir réfléchi un minimum afin de prendre en compte certains critères essentiels au choix de la trottinette adéquate. Ce guide présente les points clés qu’il faut passer en revue pour réaliser un bon achat.

Les critères pour choisir la meilleure trottinette électrique

Tenir compte de la vitesse de sa trottinette électrique

La vitesse de la trottinette électrique fait partie des points souvent soulignés par les acheteurs. La plupart des modèles offrent une vitesse maximale de 25 km/h. Cependant, il existe certains véhicules évolués qui affichent une vitesse pouvant atteindre les 80 km/h. Or la vitesse maximale autorisée sur les pistes cyclables est de 25 km/h tandis qu’elle est de 6 km/h sur la voie publique.

C’est lorsque l’on compte utiliser sa trottinette électrique sur des circuits dédiés ou sur des pistes privées que l’on se focalise sur la vitesse maximale. Vous pouvez donc ne pas vous fier au critère de la vitesse si vous n’avez pas l’intention d’utiliser votre engin sur ces voies. Néanmoins, sachez que si vous achetez une trottinette électrique dont la vitesse est supérieure à 25 km/h, vous devrez la faire homologuer pour la route. Vous recevrez alors un numéro d’immatriculation. Votre engin devra donc être déclaré auprès du Ministère de l’Intérieur.

 

Déterminer le confort d’utilisation de l’appareil lors du choix

 

Le confort d’une trottinette électrique est un critère à ne pas négliger. Comment peut-on évaluer ce confort ? Il faut généralement prendre en compte deux facteurs essentiels à savoir la taille de l’engin et la nature des pneus. Pour un minimum de confort pendant l’utilisation du véhicule à la campagne par exemple, il faut des pneus tout-terrain. En effet, le revêtement de la route qu’il faudra emprunter régulièrement ainsi que la distance à parcourir au quotidien vous permettra de définir vos besoins pour un excellent confort. On distingue par exemple :

  • Des routes pavées ;
  • Des routes de campagne ;
  • Des trottoirs cabossés ;
  • Des trottoirs goudronnés…

Il est possible de faire des concessions en ce qui concerne le confort si la distance parcourue par jour avoisine les 3 km. En revanche, si vous parcourez 5 à 10 km par jour il faudra étudier ce critère avec minutie avant d’acquérir votre trottinette électrique. N’oubliez surtout pas de vérifier la hauteur et la forme du guidon, le type d’accélérateur (au pouce ou à l’index), le positionnement du moteur (avant ou arrière) ainsi que la taille du plateau (court, large, étroit…). En effet, pour vous assurer d’acquérir une trottinette électrique qui offre un excellent confort d’utilisation, vous devez tenir compte de tous les éléments qui peuvent vous garantir une position d’équilibre lorsque vous conduisez.

 

Vérifier le système de freinage de l’appareil

 

La sécurité est un critère essentiel lors de l’achat des véhicules motorisés. Or le système de freinage contribue grandement à la sécurisation de ces engins. C’est pour cela que vous devez examiner le système de freinage de votre trottinette électrique avant de passer commande. En effet, lorsque le système est efficace, non seulement votre sécurité est assurée, mais celle des autres l’est également. Sur une trottinette électrique, on distingue principalement trois types de freins à savoir :

  • Le frein moteur ;
  • Le frein à tambour (frein à disque) ;
  • Le frein au pied.

Le frein moteur s’actionne à partir d’une gâchette située près du guidon. Il a pour but de réduire doucement la vitesse de l’engin sans pour autant l’arrêter. Le frein tambour est tout aussi utile que ce dernier lorsqu’on est face à un obstacle. Situé dans l’une des roues de l’engin, il s’actionne de la même manière que le frein moteur. Il permet cependant d’arrêter le véhicule. Quant au frein au pied, on appuie sur le carter situé à l’arrière pour l’actionner. Ce type de frein est aussi simple qu’efficace.

 

Le poids de la trottinette, un important critère de choix

 

La trottinette électrique peut présenter des poids variés. On en trouve de 7 kg, 18 kg, 24 kg voire 40 kg. Il est important de vous assurer de la portabilité du véhicule avant de faire votre choix. En effet, l’on doit pouvoir prendre l’engin au quotidien dans le bus. Vous devez également pouvoir marcher dans les escaliers avec l’appareil si vous habitez en haut d’un logement sans ascenseur. Un modèle léger, compact et facile à transporter à la main est très apprécié par les amateurs de trottinette électrique.

 

Examiner le moteur de son véhicule

 

Le moteur est un élément très crucial pour la trottinette électrique. En effet, c’est cet équipement qui permet d’augmenter la vitesse de l’engin sans fournir un gros effort. La trottinette électrique est équipée d’une gâchette dédiée au moteur que l’on actionne pour accélérer. Le moteur est généralement situé soit dans la roue arrière ou dans la roue avant du véhicule en fonction des modèles.

On distingue cependant deux grandes familles de moteurs à savoir le « moteur roue » et le moteur à entraînement. Le « moteur roue » se situe dans la roue de l’engin comme son nom l’indique. Avec cet équipement, l’on atteint une vitesse de pointe plus élevée qu’avec les autres moteurs de même puissance. Il permet de bénéficier d’une accélération assez douce et sans à-coups. De plus, il est facile d’entretien.

Quant au moteur à entraînement, il permet d’obtenir des accélérations vives au démarrage. L’entraînement en question se fait par chaîne ou par courroie. Cet équipement rend l’appareil moins compact et donc un peu plus encombrant. Le moteur est ici indépendant de la roue et sa maintenance est généralement plus contraignante. La courroie ou la chaîne doit être toujours tendue.

Il est conseillé d’éviter les moteurs qui affichent une puissance de 250 W si l’on recherche une trottinette assez rapide. Un engin doté d’un moteur dont la puissance varie entre 350 W et 500 W serait préférable pour bénéficier d’un excellent compromis entre la puissance et l’autonomie. Dans la pratique, une vitesse de 20 km/h est assez suffisante pour une utilisation urbaine et un moteur d’une telle puissance peut vous permettre d’avoir gain de cause. Dans tous les cas, vous devez peser le pour et le contre pour choisir votre trottinette électrique avec le type de moteur qui vous convient le mieux selon vos besoins.

La batterie de la trottinette, un accessoire à ne pas négliger

Tout comme les freins et le moteur d’une trottinette électrique, la batterie est un accessoire important pour l’engin. Il est donc primordial de bien l’étudier avant de faire votre choix. Il faut généralement tenir compte du type de batterie, du temps de charge et de l’autonomie.

 

Quel type de batterie faut-il choisir ?

 

Sur le marché, vous pouvez trouver des trottinettes électriques avec des batteries au plomb ou au Lithium. On retrouve les batteries généralement dans la fourche du véhicule ou dans le plancher. Il existe néanmoins certains modèles dont les batteries sont amovibles. Ces derniers sont faciles à recharger. Vous pouvez par exemple laisser le véhicule au garage et emporter la batterie chez vous pour la recharger. Le revers de la médaille est que ce type de batterie peut être facilement dérobée.

Les trottinettes électriques équipées de batteries au Lithium sont les plus plébiscitées. En réalité, les batteries au Lithium sont assez légères et elles offrent une autonomie nettement supérieure aux batteries au plomb. En outre, ce type de batterie a l’avantage de se recharger très rapidement. Quant aux batteries au plomb, elles sont lourdes, ont une durée de vie faible et offrent moins d’autonomie. Il est donc conseillé de privilégier un modèle de trottinette électrique qui embarque une batterie Lithium. Il se pourrait que l’engin vous revienne un peu plus cher, mais ça vaut le coup.

Considérer le temps de recharge de la batterie

Il est important de choisir un modèle de trottinette électrique dont la batterie se charge rapidement. Il faut surtout prêter une attention particulière à ce critère si l’on doit utiliser quotidiennement plus d’un cycle de charge de sa batterie. Selon la capacité de la batterie, il faut généralement compter entre 3 et 5 heures pour une recharge complète. Il existe néanmoins des chargeurs qui permettent de recharger des batteries en seulement deux heures. Cependant, cela affecte la durée de vie de la batterie.

Vérifier l’autonomie de la batterie

Le troisième point à vérifier en ce qui concerne la batterie d’une trottinette électrique est l’autonomie. Ce critère varie en fonction des modèles de l’engin. Les modèles de base proposent par exemple une autonomie qui varie entre 20 et 40 km. Autrement dit, vous n’aurez pas besoin de recharger votre véhicule pendant tout le temps que vous mettrez à parcourir cette distance. Il s’agit donc d’un critère important selon les trajets que vous avez l’habitude d’effectuer quotidiennement. Outre le type de terrain, il faut tenir compte d’autres paramètres comme :

  • La vitesse ;
  • Le poids de l’utilisateur ;
  • La variation des températures.

Le froid n’est généralement pas un ami des batteries au Lithium. Il peut faire chuter considérablement leur autonomie. C’est pour cela que vous devez prévoir une marge afin d’éviter les imprévus. De même, il est conseillé de prendre une batterie qui affiche au minimum 5 à 7 Ah. Si votre budget vous permet d’acquérir une batterie dont la charge électrique est supérieure, n’hésitez pas à passer à l’action. Par ailleurs, les modèles qui affichent le niveau de la batterie près du guidon sont à privilégier. En général, on conseille d’acheter une trottinette électrique qui présente une autonomie supérieure à celle que l’on vise réellement. Il faut prendre en réalité en compte le vieillissement de la batterie dans le temps, encore que l’autonomie qu’annonce le fabricant est toujours légèrement inférieure à la réalité.

Le prix, un indicateur de la qualité de la trottinette électrique

Le prix est un facteur déterminant pour tout achat. Dans le cas des trottinettes électriques, il peut varier très grandement en fonction de la qualité et des performances du véhicule. Un modèle offert entre 200 et 500 euros peut être très attractif. Cependant, il faut faire très attention à ce type d’engin puisqu’il s’agit généralement de modèles d’entrée de gamme. Les composants d’un tel véhicule sont souvent de mauvaise qualité. Vous risquez d’investir de folles sommes dans les réparations et les changements d’équipements. C’est pour cela qu’il est conseillé de ne pas lésiner lorsqu’on souhaite acquérir une trottinette électrique de qualité.

Pour acheter des produits avec un bon rapport qualité-prix, il est conseillé d’opter pour des trottinettes électriques dont le prix avoisine les 800 euros. Si vous recherchez un véhicule haut de gamme, vous devez cependant prévoir un budget de 1000 euros ou plus. Ces derniers bolides offrent une belle autonomie et un moteur très performant.

 

Passer en revue les accessoires qui accompagnent la trottinette

 

Les accessoires de la trottinette permettent généralement une prise en main rapide et efficace de l’engin. L’éclairage est par exemple important si vous avez l’habitude de rouler les soirs. Opter donc pour un modèle qui dispose de feux avant et arrière est donc essentiel. De plus, vous devez vérifier la sonnette du véhicule pour vous assurer qu’elle fait du bruit avant de passer commande. Il y va de votre sécurité lorsque vous allez rouler votre engin. La présence d’une béquille ainsi qu’un limiteur de vitesse est aussi appréciable.

 

 

En résumé, le choix de votre trottinette se fera en fonction de vos besoins et évidemment de votre budget. Il faudra considérer le confort qu’offre le véhicule, mais aussi sa flexibilité et sa légèreté. L’utilisation que l’on fera de l’engin ainsi que d’autres paramètres comme la vitesse, les caractéristiques de la batterie, la puissance du moteur ou encore le système de freinage sont autant d’éléments à prendre en compte pour effectuer un choix juste.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *